The Comedians / Your Family or Mine (2015): date d’expiration hâtive

The Comedians est une nouvelle série de 13 épisodes diffusée depuis le début avril sur les ondes de FX aux États-Unis et au Canada. Ce « mockumentaire » met en scène les acteurs Billy Crystal et Josh Gad qui jouent en quelque sorte une parodie d’eux-mêmes alors que la chaîne câblée FX a envie de créer « The Billy and Josh Show ». Billy, le vieux de la vieille accepte difficilement de partager la vedette alors que Josh,  la nouvelle coqueluche, est à la fois intimidé par son partenaire, tout en le trouvant par moment ringard. Environ aux mêmes dates, TBS a lancé sa nouvelle sitcom Your Family or Mine, composée de 10 épisodes et adaptée d’un format israélien intitulé Sabri Maranan. On y retrouve le couple formé d’Oliver Weston (Kyle Howard) et de Kelli (Kat Foster) qui est amené chaque semaine à visiter la famille de l’autre. Chacun doit faire contre mauvaise fortune bon cœur alors qu’ils se retrouvent dans de multiples imbroglios jusqu’à ce que la délivrance arrive : le retour à la maison. Ces deux comédies, l’une classique, l’autre marginale ne nous laissent pas une grande impression. La première semble un copié-collé de The Comeback, alors que la seconde manque de pétillant.

The Comedians : du réchauffé abhorré par le public

Au départ, Billy devait incarner tous les rôles de la nouvelle émission de variétés, mais son patron, peu convaincu par ce pitch narcissique décide de le faire collaborer avec Josh qui a supposément la cote. Mais derrière un sourire factice, les deux hommes ne s’apprécient pas particulièrement et ils ont beau jouer à la star, leur étoile pâlit et ils ont besoin de ce travail. Après que Billy ait pris la mauvaise décision en convainquant la production d’engager le réalisateur Jamie Dobbs (lequel a changé de sexe entre temps; incarné par un très crédible Steven Weber), qui n’est plus du tout dans le coup, c’est Josh qui tente de faire son lèche-botte en s’invitant chez son partenaire pour regarder une partie de baseball. Il finit par gâcher le plaisir de tous, en plus de tomber sur sa femme en train de prendre sa douche (ce à quoi Billy rétorque : « you wanted the full tour! »). Dans le troisième épisode, les deux acteurs sont en nomination au Kids’ Choice Awards Show, mais ils finissent par s’égarer en chemin après avoir trop consommé de marijuana.

La formule, à peine entamée, commence déjà à s’épuiser. En 2005, puis en 2014, Lisa Kudrow revenait par deux fois avec la série The Comeback de HBO dans laquelle elle incarnait Valerie Cherish, une actrice has-been prête à tout pour retrouver sa place au soleil, tout en acceptant de se laisser filmer pour une émission de téléréalité. C’est sensiblement la même chose qui se produit avec The Comedians à l’exception que le protagoniste, Billy Crystal, qui garde son vrai nom, se fait rappeler constamment qu’il n’est plus au goût du jour en travaillant avec Josh qui lui aussi a perdu du gallon : un deux pour un en fait. Qu’ici la fiction mette en scène des hommes ne change rien et il est assez facile de comprendre le message : Hollywood, tel un vampire, est toujours à la recherche de sang nouveau, qu’il soit masculin ou féminin.

 

Dans The Comeback, l’accent était davantage porté sur le fait que Valerie faisait partie d’un documentaire destiné à une téléréalité. On voyait ses (maladroits) employés s’occuper de l’éclairage et la star interagir avec la plupart d’entre eux, ce qui respectait le concept « méta » de la série. Avec celle de FX, les acteurs sont censés se prêter au jeu du making of, mais on déroge trop souvent à la règle avec de multiples plans champs/contrechamps et on perd ainsi l’essence même du concept de téléréalité. Reste les numéros qu’ils pratiquent en vue de leurs propres comebacks qui sont de loin les meilleurs moments que l’on retrouve dans les épisodes, mais ils sont de trop courte durée pour nous laisser quelque impression. Si au moins la chimie entre les deux hommes était au rendez-vous! Malheureusement, ce n’est pas vraiment le cas.

Your Family or Mine: family dearest

Que l’on rende visite à la famille d’Oliver ou à celle de Kelli, le résultat est le même : les deux tourtereaux, aussi parents de deux petites filles, finissent toujours par passer un mauvais quart d’heure. Dans le premier épisode, ils se rendent chez les Weston et ne peuvent s’empêcher de regarder via une caméra qu’ils ont installée comment la gardienne se débrouille avec leurs enfants. Dans le second, ils sont chez la famille de Kelli (on ne leur a pas donné de nom de famille) pour la fête de la petite sœur Dani (Stephanie Hunt) et le clan se remémore, avec beaucoup de mauvaise foi, tous les anniversaires qu’Oliver a gâchés. Enfin dans le troisième, retour chez les Weston alors qu’Oliver et son grand frère Jason (Danny Comden) se disputent quant à savoir qui aura le divan familial dont les parents veulent se débarrasser.

On ne peut reprocher à Your Family or Mine d’en faire exagérément trop pour attirer l’attention. Les mises en situation sont simples et on reconnaît aisément nos propres défauts à travers au moins un des personnages de la série. Le modèle de narration aussi est intéressant alors qu’on change chaque semaine de famille, mais rapidement les clichés reviennent au galop. Ricky (JoBeth Williams), la mère d’Oliver ne cesse de juger sa bru tandis que Gil (Ed Begley Jr.) est hyper protecteur envers sa fille Kelli. Le dosage hommes/femmes n’est pas non plus des mieux réparti alors qu’on a trois frères chez les Weston et trois sœurs chez la famille de Kelli. Tous blancs et hétérosexuels; la série semble issue d’un autre temps et cette prise de risque minimale, tout comme le degré d’humour très « familial » ne marqueront pas les esprits. Enfin, on se demande encore quel était l’intérêt d’engager Richard Dreyfuss dans le rôle du père d’Oliver. Cet acteur récipiendaire d’un Oscar pour son rôle dans le film Mr. Holland’s Opus n’a presque aucune réplique dans la série et lors du pilote n’a d’yeux que pour l’écran d’ordinateur, espérant que la gardienne fasse un strip-tease.

The Comedians a rassemblé 880 000 téléspectateurs lors de sa première et les chiffres ont chuté aux deux épisodes suivants (530 000 et 440 000 respectivement). Il est trop tôt pour décider du sort de la série d’autant plus que l’an dernier, une moyenne de 700 000 téléspectateurs pour Married a convaincu FX de renouveler la série alors que Partners qui a la même moyenne n’a pas été reconduite. De son côté, 1,15 million de téléspectateurs ont regardé en moyenne les deux premiers épisodes de Your Family or Mine et ce chiffre est même grimpé à 1,35 pour la troisième semaine. Depuis le début de la saison 2014-15, la grande majorité des sitcoms/ comédies des newtorks américains se sont plantées et avec Weird Loners et One Big Happy qui n’ont reçu qu’une commande six épisodes, le printemps est définitivement un terreau d’essai. Gageons que les producteurs aimeraient bien trouver leur perle rare, quitte à insérer la seconde saison à l’automne ou l’hiver, mais on doute que ce sera le cas avec les nouveautés de FX et de TBS.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s