Save me (2013) : Amen

Save me est la nouvelle série humoristique diffusée à NBC aux États-Unis et Global au Canada. Le tout commence dans une banlieue américaine alors que Beth, une épouse et mère de famille alcoolique, rentre d’une soirée bien arrosée et s’étouffe après avoir englouti un sandwich. Miraculeusement, celle-ci a survécu à l’incident et l’interprète comme étant un geste de la volonté divine. Dès lors, sa vie changera du tout au tout. Persuadée que Dieu lui parle et l’accompagne dans ses démarches, elle s’évertuera à faire le bien autour d’elle.  Save me est à coups sûrs un des navets du mois de mai tant la réalisation est enfantine, le jeu des personnages et les mises en situations sont exagérées. Alors qu’on ne sait trop quoi penser de la représentation de la religion dans la série, il est d’abord et avant tout inquiétant de constater que certains groupes comme OMM (One Million Moms) aux États-Unis la prennent assez au sérieux pour aller jusqu’à déclarer la guerre à NBC.

Parodie ou propagande?

Il va sans dire que le thème central de Save Me est la religion chrétienne, mais après la diffusion de quatre épisodes, on se demande toujours ce qu’on doit en conclure. D’une part, ceux qui côtoient la nouvelle Beth se demandent si elle est toujours saine d’esprit tellement ce changement est soudain. D’autre part, son « illumination » après avoir frôlé la mort lui fait renoncer à l’alcool définitivement et lui donne la force et l’envie de se rapprocher de tous ceux qu’elle aime. Mais sur quoi repose l’humour de la série? Andrew Collins dans son article en ligne se pose la même question : «The problem God is so loosely defined and unsubstantial that moments intended to be humorous fall flat because it’s unclear who, or what, exactly “Save Me” is mocking[1] ».

Parodie ou propagande du christianisme, on pousse les mises en situation dans Save Me jusqu’à la caricature (comme c’est trop souvent le cas dans les comédies américaines des derniers mois). Au cours des premiers épisodes, on assiste à plusieurs flashbacks de sa vie avant sa rencontre avec Dieu. En fait, ce n’est pas compliqué, elle est toujours ivre au point ou on se demande comment ses proches ont pu l’endurer si longtemps. D’un autre angle, cette famille en est venue à l’ignorer tout simplement; un comportement incompréhensible et égoïste à l’égard d’une mère. Bien sûr, son changement d’attitude l’amène à vouloir faire le bien. Elle se rapproche de sa fille et lui donne des conseils éclairés quant à sa vie amoureuse. Beth empêche aussi son mari de demander le divorce et les deux se réconcilient. Enfin, elle renoue avec ses voisins et devient une fidèle de l’Église.

Le problème, c’est qu’en vue de mener à bien ces réalisations, elle adopte une attitude trop excessive. Par exemple, tout le quatrième épisode est centré sur un écureuil… En effet, Tom, distrait en conduisant, écrase l’animal. Déterminée à le sauver, Beth se rend chez le vétérinaire et accepte de payer (très cher) afin qu’il subisse une chirurgie. Dans un autre épisode, elle rencontre un prêtre et lui dit des phrases comme : « I’m a prophet of God» et « God talks to me », ce à quoi celui-ci acquiesce. Quelques secondes plus tard, un simple d’esprit affirme plus ou moins les mêmes choses et reçoit du religieux la même approbation. De cette scène, on retient que ce « messager de Dieu » est hypocrite et se moque des croyants…et certains d’entre eux dans la vraie vie n’ont pas du tout le sens de l’humour.

OMM[2]

One Million Mom est un groupe américain dont le but est de « stopper l’exploitation des enfants, spécialement à travers les médias de divertissement (télévision, musique, films, etc.)». Ses membres ont récemment mis en ligne une pétition afin de s’opposer à la diffusion de Save me qui éventuellement sera acheminée à NBC. Voici leur remontrance : «The show’s disgusting attempt to portray how the lost see believers only leads to gossip, belittling the Christian faith and poking fun at those trying to do the right thing[3] ». Et plus loin : «Save Me is another attempt to distort the truth about Christianity ». Le groupe invite donc les mères qui ont à cœur l’éducation de leurs enfants à signer la pétition afin que cesse ce « fanatisme anti-chrétien ». Dans le passé, OMM est parti en croisade contre The New Normal (2012, NBC), 666 Park Avenue (2012, ABC), deux séries qui ont été annulées après une saison. En ce qui à trait à l’avenir, le groupe veut empêcher une parade gaie prévue le 1er juin à dans deux Disney World et s’en prend à la série Mistresses qui fera ses débuts à ABC en juin.

Il est impossible de savoir quelle est leur influence réelle quant aux séries qui ont été cancellées plus tôt dans l’année. Le problème, c’est que de leur point de vue, les enfants perdent leur innocence en regardant des émissions comme celles-ci. S’ils y voient un homosexuel, ils le deviendront et s’ils y voient un mari tromper leur femme, ils le feront. Bref, leur solution est que les grands studios qui ont investi des millions de dollars mettent tout simplement fin à leurs séries. L’argumentaire est amusant parce que d’une part, ce serait plus économique en temps et en énergie pour ces femmes de tout simplement éteindre leur appareil. D’autre part, quand bien même celui-ci serait ouvert, il y a peu de chances que les enfants regardent Save me; les cotes d’écoutes sont au plus bas et la série ne représente pas un intérêt assez divertissant pour attirer un auditoire de cet âge.

En se moquant de la religion tout en la promouvant (la ligne est très mince), le résultat est que Save me ne fait que des mécontents. Il n’y a pas que les chrétiens qui se plaignent. D’un point de vue athée, on est irrité de voir des scènes où Beth nous cite la Bible, prie et parle à Dieu où qu’elle soit. Il est à prédire que très bientôt NBC annoncera que la série ne sera pas renouvelée; qu’elle aille reposer en paix… et vite.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s