Deception (2013) : le meilleur est à venir?

Deception est une nouvelle série de l’année 2013 diffusée sur le réseau NBC aux États-Unis et sur Global au Canada. L’histoire débute avec la mort de Vivian Bowers, apparemment d’une overdose. La famille Bowers, à la tête de la florissante compagnie Bowers Pharmaceuticals est composée du père (Robert), de la belle-mère (Sofia), de leurs fils Edward, Julian et de leur fille Mia. Le FBI ne croit pas à la thèse de l’overdose et décide d’envoyer leur employée, Joana, enquêter sur place étant donné qu’elle était une amie d’enfance de la victime. Elle réussit à se faire héberger par le clan Bowers et même à travailler pour Robert. Bien que certains clichés viennent mettre un peu de plomb dans l’aile de la série, il est trop tôt pour déclarer forfait après la diffusion de seulement trois épisodes. Si la série progresse à un rythme un peu trop lent, celle-ci compte néanmoins un nombre suffisant d’intrigues, de fausses pistes, de meurtres et de suspects potentiels, pour maintenir l’intérêt du spectateur jusqu’à la fin de la première saison.

 Nager en plein mystère

À ce stade-ci, on ne peut se baser sur rien tellement les pièces du casse-tête sont éparses. De ce qu’on comprend, la mort de Vivian relève d’un meurtre et non d’une overdose. On apprend très tôt que non seulement Vivian n’était pas aussi « addict »  qu’on le croyait, mais que la fille qu’elle a mise au monde alors qu’elle était adolescente n’est nulle autre que Mia, cette dernière ignorant tout. Plus tard dans les épisodes, Edward, l’aîné de la famille, retrouve le père biologique de Mia et petit ami de Vivian. On ne sait rien de leur relation, mais une chose est sûre, ils sont complices de quelque chose. Enfin, il y a Julian qui entre fêtes continuelles et luxure, trouve le temps de flirter avec Joana: calcul ou passion? On découvre aussi qu’il a déjà eu de violentes querelles avec Vivian allant jusqu’à la gifler.

Selon une enquête du FBI, la Bowers Pharmaceuticals aurait testé un nouveau médicament en Thaïlande qui aurait fait 27 morts, chiffre que la compagnie a omis de dévoiler aux autorités américaines et Vivian était au courant. Comment? N’avait-elle pas assez de problèmes personnels? Toujours au sujet de la compagnie, la secrétaire, avec qui le patriarche a eu une aventure, quitte son emploi laissant entendre qu’elle pourrait révéler bien des choses. Puis le jardinier de la famille (dont on ne sait rien), suivant l’ordre du père (si inoffensif jusqu’ici) casse les deux jambes du frère de ladite secrétaire. Dans la même veine, un jeune journaliste qui avait découvert certaines pistes au sujet de la famille est assassiné par des employés de la compagnie Bowers; un autre réduit au silence.

Il faut cependant ajouter un bémol à toutes ces intrigues. Captivantes sur papier, les moments les plus intenses surviennent trop souvent durant les dix dernières minutes de chaque épisode, laissant le spectateur languir un peu trop longtemps.

Profondeur des personnages et clichés

Deception-NBC-Episode-3-A-Drop-of-Blood-and-a-Microscope-550x365

Une autre famille richissime qui cache d’horribles secrets. Enfants névrosés, patriarche avec une maîtresse, une belle-mère qui accepte tout sans rien dire du moment qu’elle garde son rang : on connaît la chanson. Ces clichés peuvent toutefois s’avérer être une formule gagnante s’ils s’avèrent à la hauteur de nos attentes; pensons notamment au succès qu’ont connues les séries Dallas, Dynastie, Revenge ou encore Footballer$ Wives. Par contre, l’utilisation de ces mêmes clichés ont causé la perte de Dirty Sexy Money alors diffusée sur ABC. Certains personnages de Deception comme celui de Sofia (la belle-mère) apportent un petit côté kitch qui n’est pas sans déplaire. Femme très forte qui n’a pas froid aux yeux, elle dit ce qu’elle pense et va jusqu’à menacer sa belle-fille les mains autour de son cou pour l’empêcher de plier bagage avec ses filles sur la côte Ouest (image ci-haut). Par contre, on voit poindre à l’horizon des éléments de l’histoire qui pourraient être plus que prévisibles. Admettons, et c’est bien parti, que Joana et Julian renouent leur idylle datant de l’adolescence. J’imagine déjà l’héroïne à un point dans l’histoire vivre un combat intérieur entre la loyauté qu’elle doit aux forces de l’ordre pour qui elle travaille et l’affection qu’elle éprouve pour Julian ou d’autres membres de la famille comme Mia par exemple. Dans la même veine, on se demande toujours si Joana enquête chez les Bowers d’abord pour la police ou pour élucider le meurtre de sa meilleure amie d’enfance.

Alors que tous les membres de la famille Bowers ont une attitude à la fois méprisante et condescendante envers Joana depuis qu’elle vit chez eux, le père, Robert, fait preuve d’une bonté presque suspecte. Non seulement il propose de l’héberger, mais lui donne en plus un emploi de secrétaire dans sa compagnie où elle pourrait avoir accès à plusieurs dossiers, du moment qu’elle se donne la peine de fouiller un peu. La tension est palpable chez tous les membres de la famille à la suite de la mort de Vivian, d’autant plus que la presse à sensation est aux aguets quant à la moindre indiscrétion. On est donc en droit de se demander si le père est à ce point bonasse, à moins qu’il ne s’agisse d’une tactique des scénaristes pour endormir nos soupçons.

En conclusion, sans être la série de la décennie, Deception nous plonge dans une intrigue complexe dont la toile se tisse à peine. On ne sait trop à ce stade si la mort de Vivian relève d’une sordide histoire familiale ou d’un complot à grande échelle en lien avec la compagnie pharmaceutique Bowers. À mesure que la série avance, espérons qu’elle ne se transformera pas en une collection de clichés et qu’elle saura se démarquer de Revenge, une série qui connaît beaucoup de succès sur ABC.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s