L’Amour dure trois ans (2012) : entre cynisme et romantisme


L’Amour dure trois ans est le premier film réalisé par Frédéric Beigbeder, une personnalité très connue en France. Écrivain, animateur et critique littéraire, il a aussi été scénariste et a tenu quelques rôles secondaires au grand écran. C’est donc avec tout ce bagage qu’il se lance dans cette histoire d’amour entre l’écrivain Marc et la photographe Alice. Entièrement du point de vue masculin, le protagoniste, qui sort tout juste d’un divorce ne peut s’empêcher d’analyser l’amour sous toutes ses facettes, en particulier depuis sa rencontre avec Alice. Il essayera de conquérir cette femme originale, tout en omettant de lui parler de son premier et récent livre, publié sous un faux nom. Entre cynisme, autodérision et références multiples, Beigbeder nous offre une comédie romantique égayante qui ne réinvente pas le genre, mais qui dépeint avec originalité les relations amoureuses et tous les clichés qu’elles englobent.

Autodérision

Lorsqu’on est critique littéraire et animateur culturel, il est fréquent d’écorcher les œuvres d’autres artistes. C’est pourquoi le défi de réaliser L’Amour dure trois ans était de taille pour Frédéric Beigbeder étant donné sa notoriété sur la scène culturelle. Le coup de maître dans le film, c’est que le réalisateur se sert constamment d’éléments d’autodérision par rapport à son propre personnage et à ses accomplissements. Sur ce point, dans un texte sur l’importance du rire, il est écrit: « rire de soi (…)c’est offrir moins de prise aux critiques extérieures et être plus à même d’accepter les remarques des autres ». Tout d’abord, le personnage de Marc est à la fois un critique littéraire et deviendra un auteur populaire à la suite de la publication de son roman intitulé… « L’Amour dure trois ans ». En fait, Beigbeder a lui-même publié un livre du même titre en 1997 chez Grasset. Donc, ce livre est adapté au grand écran par son auteur et dans le film, l’acteur publie un livre du même nom! De plus, dans L’Amour dure trois ans, Marc remporte le prix littéraire de Flore pour son premier roman. Or, ledit prix a été fondé en 1994 par Beigbeder lui-même dans le but de récompenser un jeune auteur au talent jugé prometteur par un jury de journalistes. Question de jouer encore une fois sur les deux tableaux entre fiction et réalité, on retrouve au moins quinze personnalités françaises dans le film qui jouent leur propre rôle : le compositeur Michel Legrand, les écrivains Pascal Brukner et Alain Finkielkraut, l’animateur Denisot, et même la propre fille de Beigbeder Chloé.

Mémoire cinématographique

L’Amour dure trois ans a beaucoup recours au langage cinématographique afin de créer une ambiance ou de renforcer le thème central. Pour s’y prendre, un réalisateur se sert d’images, de séquences, de mouvements de caméra ou de dialogue inspirés d’autres films assez marquants pour que les gens s’en souviennent. Ici, c’est bien évidemment une réflexion sur l’amour qui mène le bal. Le personnage principal Marc est pris en étau entre deux visions sur le sujet. D’une part, il fait preuve de cynisme par rapport aux relations de couple. Son père et deux de ces amis s’amourachent durant le film et il ne se gêne pas pour leur faire comprendre que leurs relations ne dureront pas, le grand amour étant illusoire. D’autre part, on sent qu’il est profondément romantique et qu’il rêve de rencontrer l’amour idéal. C’est ici qu’entrent en scène les nombreuses références cinématographiques.

La musique thème du célèbre film Les Parapluies de Cherbourg (1964), histoire d’amour tragique indétrônable, est composée par Michel Legrand et revient plusieurs fois dans L’Amour dure trois ans. Plus tard dans le film alors que Marc est interviewé lors d’une émission télévisée, celui-ci s’adresse à la caméra et déclare sa flamme à Alice après que ceux-ci se soient brouillés. Le plan suivant nous montre Alice, qui court à toute vitesse et se jette dans les bras de Marc ; les deux s’embrassant langoureusement comme dans la dernière scène du film Breakfast at Tiffany (1961). En trame de fond, on peut entendre la chanson Amour, Amour, du film Peau d’âne (1970), encore une fois composée par Michel Legrand; conte de fée par excellence. On se rend compte dans le plan suivant que le baiser ne s’est jamais produit; le tout provenant de son imagination débordante de romantisme. Pour rester avec le même compositeur, la chanson Les Moulins de mon Cœur revient aussi plusieurs fois au cours du film et elle est même interprétée par Legrand en personne lors d’un mariage vers la fin. L’Amour dure trois ans contient aussi des extraits de couples du cinéma qui ont marqué l’imaginaire comme Annette Vadim et Gérard Philippe dans Liaisons Dangereuses (1959) et Steve McQueen et Faye Dunaway dans L’Affaire Thomas Crown (1968). Enfin, Marc est en constante discussion sur l’amour et le sexe avec ses amis Jean-Georges, Pierre et son père, ce qui n’est pas sans rappeler la pétillante série télévisée Sex and the City du début des années 2000.

En conclusion, L’autodérision dans L’Amour dure trois ans dont fait preuve Beigbeder nous rappelle sans cesse la trace du réalisateur et ajoute un deuxième niveau de langage au film, très réussi en soi par ailleurs. De plus, le langage cinématographique (les références) qu’utilise le réalisateur apporte beaucoup de profondeur au synopsis et aux personnages. On est à même de constater que malgré le cynisme dont fait preuve Marc et son récent divorce qui l’a laissé émotionnellement anéanti, tout le montage nous montre qu’en fait, il demeure un être hyper romantique et qu’il est prêt à retenter l’expérience. Comme le dit la chanson :
Il fait souffrir tous les amants qui n´ont pas su tourner la page
Amour, Amour, n´est pas bien sage…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s